... Tout cela était en Février, mars, avril, et en mai dernier...

j'étais au point.

Me voici à présent Eleveur Particulier ou Particulièrement Eleveur :-) Un peu des deux peut être.

Ensuite il y a les vacances... Ah les grandes vacances, cela fait du bien d'aller prendre l'air et s'extérioriser... Mais la question, partir pendant 3 semaines, mais qui va s'occuper des poules ???

Réfléchissons un peu, voici ce que l'on sait :

- Les poules ont besoin d'eau propre

- Les poules picorent toute la journee du blé, maïs, millet (pour leur faire plaisir), pommes de terre.

- Elles doivent être bien dans le poulailler été comme hiver.

Question :

- Comment peut-on automatiser le tout, tout en demandant à mon voisin de surveiller, non pas les poules mais les automatisations... Qui quelque part n'est pas le même boulot.

En avant, je cours chez le roi merlin, y trouve un horodateur d'arrosage automatique, du tuyau, des raccords, et en avant, je prends un abreuvoir plastique d'1,5 litre pour volailles, je le perce avec un raccord sur lequel j'y plugge un tuyau qui lui même est raccordé au tuyau qui va a l'horodateur d'arrosage automatique que je programme 2 fois par jour pendant 2 minutes.

Je rempli a raz bord l'abreuvoir, je fais un test... Oh ! Miracle cela fonctionne.

Bon côté eau, c'est Ok.

Reste les réserves de blé, maïs, millet.

Je trouve dans l'annuaire, un gamm-vert a côté de chez moi, et j'y trouve un réservoir de 25Kg en distribution automatique. Je le rempli de mon mélange, impeccable, cela fonctionne. Je fais un essai duant 2 semaines, pas de soucis... Mais au bout de 2 semaines, il est vide... J'aurais juste à demander à mon voisin de le remplir avec un seau que je lui aurai préparé.

Je vais le voir, et sans problème, il s'en occupe. Je lui notifie par la même occasion, qu'il peut prendre les oeufs s'il le souhaite.

De retour de vacances, tout s'était passé sans encombre, ouf, bien heureux d'avoir retrouvé mon élevage en bonne santé.

Septembre-Octobre, belle arrière saison, mais voila que je commence à me pré-occuper du froid de l'hiver...

Comment pourrais-je faire, car j'avais commandé une lampe infra-rouge... Mais elle éclaire blanc.

Bon là j'ai besoin d'un conseil d'un pro, j'appelle John, qui, comme à l'habitude est disponible à l'écoute, et me propose d'acquérir un radian qui se met sur une douille de lampe à vis. En effet, les poules n'auraient pas pu se reposer en pleine lumière.

Je le commande chez SMA COUDELOU, et 2 jours après, à la réception, à son installation.

J'ai trouvé également un petit thermomètre électronique qui possède une double sonde (intérieur, extérieur) que j'installe dans le poulallier. Deux ou trois tests et le tout fonctionnait bien... Mais mon père me dit : "dis-moi fiston, ton chauffage, il sert à rien là où il est !", "ah ???" lui répondis-je. En fait il faut installer le chauffage au dessus de la porte et non face à la porte, car la chaleur s'en va à l'extérieur, tandis que si le chauffage est au dessus de la porte, la chaleur sera répartie en fonction du courant d'air qui s'infiltrera dans le poulallier. Qu'à cela ne tienne, je ne suis pas dans le chauffage, je suis ouvert :-)

Bref, cela fonctionne, quand il y a 3°C a l'extérieur, je suis à 9°C à l'intérieur.

Entre-temps, voici une de mes poules, Saphir, que ne souhaite plus que je prenne les oeufs qu'elle est en train de couver... Nous sommes fin novembre, d'accord il va faire froid, mais je la laisse en paix.

Est arrivé ce qui devait arriver, le voici le voila, le nouvel événement... Un poussin.

Oh qu'il est mignon... Oui oui, mais il mange quoi ???

Pas de panique, je rappelle John, et lui annonce, la nouvelle.

Il m'envoie une recette magique de pâtée, extraite du CDrom que j'achète ensuite...

En avant la popote, je donne un coup de téléphone à ma Mère, qui a toujours tous les ingrédients même les plus rares, et elle me concocte la mixture...

Oui oui oui, mais... Il fait froid dehors, et si je les mets (le poussin et sa mère) dans le garage, il fera toujours nuit...

Bon, je me prends par la main, obligé d'aller négocier une petite place pour le poussin et sa mère dans la salle de jeux des enfants...

Comment pourrais-je négocier...

J'appelle Jean-Baptiste, mon fils et lui montre le poussin... Je lui fais remarquer qu'il froid dehors, et qu'il devra peut être prêter son environnement de jeux au poussin et à sa mère...

Jean-Baptiste ayant tout a fait compris, nous voila deux maintenant pour aller négocier auprès de Sophie...

Cela m'a semblé plus facile avec l'aide de Jean-Baptiste... Et en avant chez Gamm-Vert où j'avais repéré une cage assez grande pour le poussin et sa mère. Le tout dans la salle de jeux, a côté du chauffage où j'ai maintenu une température à 20°C pendant 6 semaines, en ayant pris le soin de ne pas fermer les volets pour qu'il s'habitue au lever et coucher du soleil.

Le problème était l'huile de foie de morue... Mon dieu l'odeur...

Cela a généré à la maison quelques conflits, car même la porte fermée l'odeur remplissait la maison...

Désolé John, je ne lui aie donné de l'huile de foie de morue que pendant 4 jours, sinon, non seulement le poussin et sa mère finissaient dehors, mais je pense que moi aussi, si je n'avais pas cédé.

Bon et voila, le poussin et sa mère sont de nouveau dans le poulallier famillial, chauffé, etc..

Mais j'ai oublié de le faire vacciner. Bon qu'à cela ne tienne, je téléphone à John, qui m'indique les démarches à suivre chez le vétérinaire où j'ai rendez vous samedi prochain...

Bref, la suite bientot...

Marc

Sommaire histoires