Sommaire histoires

Pouic-pouic

Bonjour, je m'appelle Pouic-pouic et je vais vous raconter mon histoire qui commence un premier janvier 2003...
La mère de ma future maîtresse fête son départ de son travail à la banque.
Il y a beaucoup d'invités, dont sa fille Juliette, qui s'occupe du banquet.
L'ex-collègue de sa mère lui demande de venir voir dans sa voiture et là, un gros carton...
Juliette se demande ce qu'il y a dedans, elle ouvre et me voit, Juliette a peur, c'est la 1ere fois qu'elle voit une poule comme ça, elle n'ose même pas me toucher !!
(rire)
La soirée passe, Juliette sait maintenant quel cadeau de départ vont offrir les ex-collègues à sa mère...

Et puis c'est l'heure des cadeaux ! Sa mère ouvre le 1er cadeau...
C'est du grillage pour poule !!!

Elle se demande à quoi va t-il servir ?
(rire)
Puis elle ouvre le 2ème cadeau...
Des graines pour poules...
Là, elle commence à comprendre !!! Et puis, le dernier cadeau c'est moi, Pouic-pouic 1an, petite poule rousse très heureuse de ma nouvelle famille !!!

Le temps passe et je me familiarise avec mon petit bout de grillage dans le jardin mais je le trouve un peu petit.
Juliette est toute à mes soins, elle s'occupe très bien de moi et ne veut que mon bonheur.
Elle m'apprend mon prénom et des sons pour dire de venir au pied.
Je suis vraiment un petit chien maintenant ! Juliette et son père vont me construire un beau poulailler.

Et voila, je suis enfin dans un vrai poulailler pour princesse Pouic-pouic !
(rire)
J'ai mon petit panier à l'étage, mon petit jardin privé etc..
Je domine tous les animaux de la maison chien, chats, ont vraiment peur que je leur pique le museau
(rire)

Je trouve la vie vraiment belle avec ma petite famille que j'aime tant.
Les années passent tranquillement.

Ce samedi 18 août 2007, le jour commence à se lever, je me demande ce que je vais faire avec ma petite maîtresse aujourd'hui...

Puis soudain, vers les coups de midi, alors que Juliette mange tranquillement dans la cuisine, un gros colley vient vers mon poulailler, j'ai très peur je me demande ce qu'il va me faire...
Il arrive à s'introduire dans mon poulailler, il me prit dans sa gueule et me déchiqueta dans le jardin.
Ma maîtresse crie ! Hurle ! Pour faire partir le chien.
Je suis touchée au niveau du dos, je souffre énormément.

Juliette me met dans un gros carton, avec un peu d'eau et des graines, pour que je me repose.
Elle court appeler son frère qui dormait encore.
Bien sûr, le samedi, les vétérinaires sont fermés, mais Juliette ne perd pas espoir, malgré des appels n'aboutissant à rien, elle eut quand même, au bout d'une dizaine d'appels, une vétérinaire de garde.
Juliette lui raconta ce qui m'était arrivé; la vétérinaire lui dit alors de me mettre de l'antiseptique sur ma plaie.

Malgré les soins de Juliette, j'étais vraiment choquée de ce qui venait de m'arriver.

Juliette dit à ses parents de m'emmener chez le vétérinaire car elle me connaissait et elle savait qu'il y arriverait une tragédie si on ne faisait rien.
Son père lui dit de me remettre dans mon poulailler pour me reposer et d'attendre quelques jours pour voir si je ne me guérirais pas toute seule.

Malheureusement, ce lundi 20 août je n'étais plus de ce monde...

Juliette dormait encore, tout le monde savait ce qui venait de se passer.

Puis, elle se réveilla et approcha de mon poulailler... elle me vit toute morte dans mon panier...
Juliette pleura toutes les larmes de son corps durant 3 jours surtout le soir, quand elle pensait qu'elle aurait pu me sauver...

Juliette culpabilisait beaucoup et culpabilise encore.
_________

Bonjour, je m'appelle Juliette, j'ai 14 ans et je voulais faire ce texte, pour vous montrer à quel point j'aimais ma petite Pouic-pouic que j'aurais pu sauver.
Pouic-pouic n'avait que 4 ans...
Son petit coeur a lâché, je pense.
En tout cas, si vous possédez une poulette, sachez qu'il peut arriver un malheur à tout moment donc aimez la comme elle vous aime...
Maintenant j'ai une nouvelle poule qui s'appelle "Poulette", elle aura sans doute d'autres qualités.

Tout cela pour dire que je suis désolé Pouic-pouic et que si tu m'entends, je t'aime très fort et je ne t'oublierais jamais... Jamais.

Ps : Je ne suis pas très bonne en expression écrite mais ce texte vient du coeur alors s'il y a des phrases qui ne veulent rien dire, je suis vraiment désolée...

Bien cordialement,

Juliette.

Sommaire histoires