Sommaire

RAS LE BOL !

Nous reçevons assez souvent des courriels réclâmant des adresses d'associations de Nègre-soie, d'éleveurs, etc..

Afin d'éviter cela, je vais clairement exposer ma façon de voir les choses, l'internet étant principalement destiné aux libres penseurs.

Je ne peux ni ne veux favoriser qui que ce soit.
Pour cela, il faudrait que je rencontre chaque personne et que je fasse des comptes rendus.
Or Aristosoie n'est pas le guide Michelin des assoces !
Ce n'est nullement sa vocation.

Toutefois, SOS Gallinacés, la meilleure des associations, (normal, j'en suis le président !) Rassemblera au cours du temps des éleveurs sérieux, qui accepterons de travailler avec transparence.

Maintenant, donner des infos sur une assoce ou un club serait très présomptueux de ma part, même un président hyper intègre d'un groupement, ne peut certifier l'intégrite de tous ses membres.

De ce fait soyez très méfiants avant de vous engager !!! Et surtout, vérifiez que l'assoce, le club ou l'amicale sont enregistrés au journal officiel de la République, il existe beaucoup de groupement bidons où les membres cotisent à fond perdus.


DANGER !

1) Si vous voulez acheter des sujets Nègre-soie, sachez être patients et recherchez le petit éleveur sérieux. S'il n'a pas de sujets à vous proposer, posez une option sur les sujets à venir.

Exigez un certificat de vaccination et que l'éleveur vous assure qu'il ne nourrit pas ses sujets avec des granulés chimiques ou des OGMs.

Méfiez-vous des grosses sociétés de vente de volailles et des animaleries, la mode est à la stérilisation des femelles, comme le font depuis longtemps la plupart des oiseliers.

Vous ne pourrez donc pas vous faire plaisir en faisant naître quelques poussins naturellement et en plus, vos poulettes mouront très rapidement.

Soyez logiques, si une société se vante de proposer 3000 sujets dans 50 races différentes toute l'année, sous l'enseigne campagnarde "La petite ferme de machin ou de bidule", il y a un sacré paradoxe !


2) Les juges avicoles et les concours :

N'imaginez pas obtenir un sujet merveilleux parce qu'il a été primé dans un concours. Il y a trop peu de juges incorruptibles. Certains juges, éleveurs eux mêmes, font présenter leurs propres animaux par des "prête-noms" ! Lorsque ce n'est pas le cas, d'autres font une fixation sur un détail et laisseront passer les plus gros défauts !

Quant aux concours c'est un danger permanent ! Outre le fait que les sujets doivent être vaccinés, il y a des certificats de complésence et même si le sujet est parfaitement sain, vous risquez d'achetez un animal porteur d'un virus ou de rapporter vous même un virus avec vos chaussures ou vos vêtements, il n'y a pas que vous qui parcourez ces manifestations, mais aussi des personnes possédant des poulaillers très mal tenus susceptibles de faire perdurer des maladies, soyez très méfiants.

Vous voulez obtenir un "grand prix" ou "un prix d'honneur" pour votre coq ou votre reproductrice ?

Rien de plus simple ! Présentez votre animal à un concours dans le département de la Marne, dans le Cantal ou dans le Larsac, enfin dans une région ou vous serez le seul exposant de la race et l'affaire sera dans le sac !

Faute de pouvoir vous déplacer ou de participer à ces manifestations rébarbatives, vous pouvez aller dans le 10ème arrondissement de Paris, où les fabricants de coupes et de médailles tiennent le pavé et vous octroyer un "grand prix" ! Une coupe vaut environ 8 Euros ! C'est légal ! Et si vous ne pouvez pas vous déplacer commandez ! Les adresses sont sur Internet ! (Vous ne serez pas les premiers) ! Je connais une baille d'éleveurs qui ont pratiqué de la sorte et dont l'élevage de Nègre-soie ressemble à la petite boutique des horreurs ! (Hyper consanguinité assurée) ! Le plus navrant est que l'un de ces éleveurs peut vous être conseillé par le ministère de l'agriculture ! Je sais de quoi je parle, j'en ai fait les frais !!!

Il n'y a pas de visite des services vétérinaires dans les élevages non industriels.

Et si les élevages industriels sont censés être vérifiés, on se demande pourquoi il y a autant de problèmes et de maladies qui s'y développent !

Nous avons eu droit à un président d'élevage de consommation industriel qui se pavanait dans un jet privé et dans des voitures de luxe en vendant des poulets PAC à 2,25Euros le Kg et des oeufs "frais" conservés 6 mois dans l'azote ! Que mangeaient ces animaux pour faire de tels bénéfices ?

Incroyable ! Ce type est venu pleurer sur sa faillite à la TV ! Moi aussi, j'avais les larmes aux yeux !!!


3) STANDARD DE LA RACE :

Il est établi pour chaque race un "standard".

Ceci est le syndrome Pinochet ou Adolphe avec sa race Aryenne ! Cela veut dire clairement que si vous avez des poussins qui ne répondent pas au standard, vous devez immédiatement leur ôter la vie. Le ministère de l'agriculture a décidé d'un standard, vis à vis de races et il n'est pas question de passer outre !!!

Cette attitude navrante et fasciste, ne laisse guère de possibilités à une espèce ou une race de se modifier ! C'est pourtant par des éléments contradictoires et par croisements successifs ? qu'une multitude d'espèces a peuplé notre planète, des millions d'années avant l'apparition des "décideurs" de qui avait le droit de vivre !

Annuler la recombinaison génétique naturelle ? Ce qui entend que nous devrions avoir conservé une apparence d'hommes préhistoriques ? Effectivement, les décideurs de standards en ont gardé l'esprit !

Heureusement il y a des irréductibles ! Des éleveurs "Gaulois" tenant tête à la "bienveillante administration" et qui continuent de faire des croisements afin d'améliorer les espèces et les races.

Le clônage, non merci !!!

Il est à noter que par l'inexpérience et l'incapacité flagrante des "petits juges avicoles" un centre de reproduction agréé de la race Marans avait été fondé en 1950. En 1963, ce même centre fut fermé, tant la consanguinité avait fait des ravages ! Heureusement, des éleveurs anti-conformistes avaient ignoré ce centre. Sans eux, la Marans, surnonnée "La poule aux oeufs d'or", à juste titre, pour la couleur de ses oeufs et leur qualité, (Sans doute les meilleurs et les plus beaux du monde), aurait disparue de la planète... Merci messieurs les Enarques !!!


4) LES LABORATOIRES :

Chaque éleveur devrait pouvoir vacciner ses animaux.

Ce n'est pas aussi facile ! L'éleveur qui ne fait naître que quelques poussins par an, ne va certainement pas faire déplacer un vétérinaire sur son élevage, (le prix du poussin devenant trop élevé).

Vacciner soi-même ? Certes ! Ce n'est pas très difficile à condition d'observer certaines règles élémentaires. Seulement voila ! Les vaccins sont conditionnés par par pack de 10 x 1000 doses.

Cas le plus défavorable : Admettons que vous fassiez naître une dizaine de poussins pour vous faire plaisir, Les packs de vaccins vous coûteront +/- 430 Euros ! Dans la mesure ou vous ne souhaitez pas en faire naître d'autres, le surplus de vaccins, c'est à dire 39 990 doses partiront à la poubelle !

Un pack contient 10 flacons de 1000 doses, lorsqu'un flacon est ouvert ou reconstitué, vous devez l'utiliser en moins de 2 heures, parfois 1 heure.

Il serait plus que souhaitable que les laboratoires revoient leurs conditionnements, afin de sauver les petits et moyens élevages, car une fois de plus, c'est l'industrie qui est favorisée ! Paradoxalement, ce sont les élevages industriels qui propagent des virus de plus en plus complexes, suite à leurs manipulations.

Aussi, soyez prudent lorsque vous achetez des volailles à des prix défiant toute conccurence.....

Ne vous laissez pas abuser lorsque vous achetez des poussins de 1 jour sois-disant vaccinés, même si cela est vrai, l'animal ne sera protégé que peu de temps, pourquoi ? Parce que vous ne connaissez pas le passé des reproducteurs et de toutes les façons, les anti-corps maternels détruisent les vaccins avant que l'immunité propre au poussin ne devienne active !

La protection par les anti-corps maternels peut être active jusqu'au jour 20 de la vie du poussin.

La vaccination à 1 jour s'annule très vite !

Les rappels sont indispensables !

Ne pensez pas : "Aha ! Je suis un petit malin moi ! J'ai trouvé des poules pas chères, moi !" Vous vous êtes fait avoir, c'est certain !

Bien sûr qu'il existe "de la pondeuse" à 10 Euros pièce sur les marchés et les grossistes en jardinage mais il ne faut pas rêver, prenez votre calculatrice et faites le compte de charges du moment ou l'oeuf est mis dans l'incubateur à l'âge de six mois de la poulette + la TVA.

Pour mon plaisir personnel, j'ai acheté des Plymouth, 50 Euros pièce, c'est déjà plus raisonnable.

Tout à un coût, vous travaillez gratuitement vous ?


5) MORALITE :

Ne "gobez" pas les déblatérations des petits "présidents minables" d'associations douteuses, n'apportez qu'une attention modérée aux juges avicoles, visitez plusieurs élevages avant de vous décider et surtout, surtout, fiez vous à votre intuition !!! Laissez les "On dit" de côté !

Une poule est un animal a part entière, avec son intelligence, ses réflexes conditionnés et sa confiance, (souvent trahie), envers l'homme. Apprenez à l'aimer et dites vous bien qu'elle était présente avant nous et qu'elle sera encore là après nous, malgré les "Standards" de la bienveillante administration.


6) Un dernier point qui me hérisse :

On tente de nous faire croire que les volailles sont apparues en même temps que les sacs de semoulette, granulés, céréales OGM, farines de viande et autres poisons !

Pourtant... Les silos des coopératives agricoles sont pleins à ras bord de céréales et mis sous scellés en respect de la "PAC".

En Aout 1999 le blé qui venait d'être récolté et visible de toutes et de tous était en tas, à l'extérieur des coopératives, sur des bâches, en phase de moisir. Acheté à 11,50 Euros le quintal, (100 Kilos), aux agriculteurs.

Pourquoi gâcher ? Vous avez une réponse ?

Ne serait-il pas plus intelligent de distribuer aux aviculteurs, à un prix inférieur aux granulés, ce blé, qui est notre ressource ?

Messieurs les industriels, mangez vos délicieux nutriments chimiques et donnez en à vos enfants, c'est très bon !!!


Note aux détracteurs et à ceux qui m'envoient des courriels d'insultes :

Veuillez inscrire au bas de votre courriel : "J'autorise Monsieur J.Clickman à diffuser ce que j'ai écris sur le site Aristosoie"

ET QUE CE SOIT SIGNE !!!

John Clickman.

Sommaire